LA HAUSSE DU TAUX D’INTÉRÊT DU LIVRET A EN FÉVRIER 2022 EST CONFIRMÉE

Actualités banque

Une évolution à la hausse du taux rémunérateur du Livret A est officiellement annoncée, reste à connaître le nouveau taux qui sera retenu par la Banque de France et qui est actuellement gelé à 0,5 % depuis près de 2 ans.

Le taux du Livret A va augmenter après la remontée de l’inflation



C’est désormais officiel : cantonnés à une rémunération bloquée à 0,5 % net d’impôts depuis janvier 2020, les plusieurs dizaines de millions d’épargnants du Livret A vont voir son taux d’intérêt augmenter. Le ministre de l’Économie et des finances, Bruno Lemaire, a confirmé que le taux du produit d’épargne préféré des Français va effectivement connaître une hausse dès le 1er février 2022.

Le suspense reste néanmoins entier pour ce qui est de la nature concrète de cette revalorisation. Le ministre a laissé entendre que le nouveau taux devrait être compris entre 0,7 et 1 %, sans donner plus de détail. Il est vrai que c’est à la Banque de France de procéder au calcul du nouveau taux du Livret A. En période où l’inflation bas des records, les sujets sur le budget des ménages sont sur toutes les lèvres. Accessible à toute personne majeure et sans condition de revenu, le Livret A est en l’occurrence un symbole du pouvoir d’achat des petits épargnants.

Le Livret A pourrait avoir un taux de 0,8 % en 2022

Que peuvent donc espérer les épargnants Français qui conservent leurs économies sur ce livret ? Si le gouverneur de la Banque de France s’en tient à la règle, c’est-à-dire à la formule officielle pour calculer le taux rémunérateur, il faut réaliser la moyenne de l’inflation sur les 6 derniers mois, hors prix du tabac, et de l’€ster qui est un taux de référence du marché interbancaire. Si l’on s’en tient au résultat de ce calcul, le taux du Livret A devrait être de 0,8 % dès le 1er février 2022.

Dans ce cas de figure, il est à noter que la revalorisation du taux du livret A entraînerait une augmentation du taux des autres livrets d’épargne. Le taux du Livret Développement Durable & Solidaire (LDDS) se positionnerait également à 0,8 %, celui du Compte Épargne Logement (CEL) serait de 0,5 % et enfin le taux du Livret d’Epargne Populaire (LEP) doublerait pour atteindre les 2 %. Un scénario jugé plus que probable par certains économistes, mais qui reste à confirmer.

En période de campagne électorale, l’augmentation du taux n’est pas qu’une conséquence d’une obligation de calcul par rapport à l’inflation, c’est aussi une décision politique. Et l’exécutif dispose d’un droit de regard et peut poser son veto sur la décision de la Banque de France. Deux autres scénarios peuvent ainsi être imaginés :

– A quelques mois des élections, le ministre Bruno Lemaire ordonne une hausse supplémentaire du Livret, par rapport à la formule officielle, pour le fixer au seuil symbolique de 1 %.

– La hausse du taux du livret A est rabotée par rapport au résultat du calcul officiel et n’atteint que 0,7 %.

La Banque de France devrait mettre fin rapidement au suspense et annoncer le taux définitif avant le 1er février 2022.